Poster un message

En réponse à :

AEPL JUMO, la fin de l’allumeur (2 ou 4 cylindres)

jeudi 10 mars 2016 par Philippe Loutrel
Cette évolution utilise deux bobines à double sorties haute tension, se substituant ainsi à l’allumeur.
*************Pour revenir à la page d’accueil ****************
Le principe est d’utiliser un index sur le vilo (volant-moteur ou poulie dans cet exemple) correspondant au PMH des cylindres 1/4. Il n’y a pas d’index pour les cylindres 2/3, sinon le microcontrolleur ne pourrait distinguer entre ces paires de cylindres.
L’index génère une impulsion dans un capteur, ici à effet Hall, placé (...)

En réponse à :

> AEPL JUMO, la fin de l’allumeur (2 ou 4 cylindres)

lundi 21 mai 2018

Bonjour Matthieu,

trop aimable, avec l’auteur... !!!

Ton projet est original, conservant la gestion de l’avance par l’ECU de l’auto.

Si j’ai bien compris il faudrait 3 bobines jumo, 1 capteurs Hall et 3 cibles à 120 °, 3 IGBT et un Arduino.

La première cible est spécifique pour se synchroniser dans le cycle.

L’Arduino reçoit le signal du capteur et le signal d’étincelle de l’ECU.

L’Arduino joue le simple role d’aiguilleur vers l’ IGBT (et sa bobine jumo, pour créer les deux étincelles dont une seule est utile ) pour les cylindres correspondants à la cible détectée.

-  Attente du signal de capteur, disons cible C2
-  Attente du signal d’étincelle
-  Activation de l’IGBT 2.

Ceci demanderait seulement quelques instructions, soit quelques microsecondes, probablement tolerable comme retard même à 7000t/mn, disons inférieur à 1°.

Est- ce bien cela auquel tu penses ?



Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devezvous inscrire au préalable.

[s'inscrire] [mot de passe oublié ?]